Comment maintenir l’engagement de la génération Z dans votre main-d’œuvre

10 min. de lecture

Si l’on dirige notre attention vers une autre génération que celle des milléniaux, la génération Z ne s’empare pas seulement de la scène TikTok, mais aussi de la main-d’œuvre.

Selon une étude de Deloitte en 2020, ils constituaient aux États-Unis «plus d’un quart de la population et sont déjà considérés comme« la génération la plus diversifiée de l’histoire du pays ».

Contrairement aux milléniaux, ils sont la première génération à n’avoir jamais connu un monde sans Internet. 

En tant que gestionnaire, il est essentiel de comprendre les besoins et le comportement de cette main-d’œuvre croissante pour créer une main-d’œuvre engageante.

Mais avant, répondons à la question qui vous préoccupe déjà: Qui est la génération Z?

Comprendre la génération Z

Née entre 1997 et 2015, cette génération anxieuse, mais optimiste a actuellement entre 6 à 24 ans.

Malgré leur maîtrise du numérique et leur besoin d’un équilibre entre le travail et la vie personnelle, ce serait une erreur de les mettre dans le même groupe que leurs homologues de la génération Y.

Ayant grandi au lendemain d’une récession mondiale, ils ont été témoins des difficultés financières de leurs parents et de leurs frères et sœurs plus âgés et, par conséquent, sont plus averses au risque et plus pragmatiques face à leur avenir financier.

Autant ils sont étiquetés comme «la génération entrepreneuriale», selon Fast Company, leur «esprit entrepreneurial» est en fait plus un mécanisme de survie qu’une portée idéaliste vers la richesse.

Véritable paradoxe, ils valorisent autant la flexibilité en milieu de travail que la stabilité financière.

La génération Z représentant déjà plus de 40% de la main-d’œuvre, voici donc cinq façons de les rendre plus engagés au travail:

 

1. Prioriser la rétroaction en personne sur une base récurrente.

Bien qu’ils aient grandi dans un monde hyperconnecté, ces natifs du numérique accordent plus d’importance à la connexion hors ligne que vous ne le pensez.

Selon une étude du Workforce Institute, «trois membres de la génération Z sur quatre (75%) préfèrent recevoir les commentaires de leur responsable en personne et 39% préfèrent communiquer avec leur équipe ou leur employeur en personne.»

Avec les mesures COVID en place, si la rétroaction en personne n’est pas une option, une meilleure alternative serait d’opter pour des vidéoconférences au lieu d’appels audio.

De plus, cette génération comprend la valeur des commentaires des employés et en a besoin pour s’impliquer activement dans leur travail.

Les évaluations annuelles ne suffisent pas. Selon une étude, 60% des membres de la génération Z souhaitent plusieurs enregistrements de la part de leurs responsables chaque semaine, voire quotidiennement.

En fait, 40% pensent qu’ils ont fait quelque chose de mal s’ils n’ont pas d’interactions quotidiennes avec leur patron.

Selon LinkedIn, cela ne doit pas être une perturbation énorme des flux de travail habituels de l’entreprise, car 67% sont à l’aise avec les enregistrements prenant cinq minutes ou moins.

Après tout, une main-d’œuvre post-millénaire engagée signifie plus de rétention des employés et moins de sauts d’emploi que leurs prédécesseurs millénaires.

2. Offrir un apprentissage continu et une formation pratique

L’automatisation et la prise de contrôle de l’IA devenant de plus en plus une réalité, les GEN Z veulent se préparer de la meilleure façon possible: en apprenant de nouvelles compétences sur le tas.

 Avec 76 pour cent des GEN Z qui se décrivent comme étant responsables de conduire leur propre cheminement de carrière, ces autoapprenants motivés comprennent l’importance de mettre à niveau leurs compétences.

Le chemin vers leur cœur passe par le perfectionnement des compétences.

En d’autres termes: Offrez des programmes d’éducation et de formation pour les aider à rester à jour dans cette aire en constante évolution.

Les participants de la génération Z à une étude sur l’apprentissage au travail ont indiqué que les avantages liés aux apprentissages étaient les avantages du travail les plus souhaitables derrière les soins de santé, dépassant même les jours de maladie, les vacances payées et les programmes d’épargne-retraite.

De plus, près de 90 pour cent affirment que les avantages liés aux formations augmentent la probabilité qu’ils recommandent leur employeur à un ami.

Contrairement aux générations précédentes, la génération Z préfère le microapprentissage et l’apprentissage autodirigé par opposition à une approche d’apprentissage traditionnelle avec un gestionnaire répertoriant les tâches exactes à effectuer.

Des poussées d’apprentissage petites et très spécifiques offrent amplement d’espace pour retenir et appliquer rapidement les connaissances.

La formation en ligne via YouTube, LinkedIn ou un cours d’entreprise est l’option la plus viable qui répond aux besoins de ces apprenants modernes.

En investissant dans la formation continue, vous configurez votre main-d’œuvre pour qu’elle s’adapte aux réalités d’un avenir automatisé.

3. Mettre l’accent sur la sécurité d’emploi et le développement personnel

Aussi entreprenants qu’ils soient, les GEN Z sont profondément motivés par la sécurité.

Grandir au lendemain d’une récession mondiale a rendu cette génération plus pragmatique que ses prédécesseurs millénaires.

Dans une étude, 70% disent que leur principal «incontournable» est l’assurance maladie, tandis que 35% prévoient de commencer à épargner pour leur retraite dans la vingtaine.

Morale de l’histoire?

Les tables de ping-pong et les réfrigérateurs à bière bien approvisionnés ne suffisent pas à satisfaire cette génération averse au risque.

Priorisez la satisfaction de leurs besoins de base à la place.

Une enquête récente menée auprès de 1 000 membres de la génération Z a révélé que le principal objectif de carrière des répondants (40%) était d’atterrir dans une position où ils se sentaient en sécurité et stables.

L’enquête a également révélé que 36% des membres de la génération Z craignaient d’être coincés dans un emploi qui ne leur donnait pas la chance de grandir.

Offrir des congés payés, des avantages pour la santé, de la place pour la croissance personnelle et des possibilités d’avancement professionnel sont les meilleurs moyens de courtiser la GEN Z.

4. Adaptez une mentalité mobile d’abord

Fait amusant: la génération Z reçoit en moyenne son premier téléphone portable à l’âge de 10,3 ans.

À ce jour, c’est leur méthode de communication préférée.

Ils n’ont peut-être pas le souvenir d’avoir grandi avec un accès Internet ultra lent ou ne savent pas ce qu’est une disquette, mais cette génération hyperconnectée connaît bien la technologie.

Centrés sur les mobiles et experts des appareils, ces natifs du numérique considèrent la technologie comme un outil plutôt qu’un jouet et sont gouvernés par leur capacité polyvalente à tirer parti de plusieurs modes de communication à la fois.

Pour engager une génération qui vérifie son appareil cellulaire dès son réveil, les employeurs doivent commencer à adopter des solutions numériques pour la communication et la gestion des tâches et des performances.

Avec 91% affirmant que la technologie offerte par un employeur influencerait leur choix d’emploi, il va sans dire qu’une absence de technologie pourrait être un facteur décisif.

Combler le fossé technologique de la gestion des horaires de la main-d’œuvre serait un bon début.

Pour engager la GEN Z au travail, il faut parler leur langage numérique.

Pour eux, la simplicité est la clé.

Les applications de gestion de la main-d’œuvre avec messagerie intégrée simplifient la communication des employés en gardant tout le monde au courant afin qu’aucun message ne soit laissé non lu.

Que ce soit par messagerie directe ou par courriel, un employé peut choisir sa méthode de communication numérique préférée et être averti directement par son responsable.

De plus, ils ont la possibilité de construire leurs propres horaires en fonction de leurs disponibilités et de leurs envies. Cette approche collaborative réduit la charge de travail du gestionnaire tout en donnant aux employés de la GEN Z la flexibilité dont ils ont besoin au travail.

Tirer parti de la technologie pour créer une expérience positive avec cette génération stimule le moral des employés et les engage sur le long terme.

Après tout, vous ne voulez pas qu’ils pensent que votre entreprise fonctionne toujours à l’âge de pierre.

5. Intégrez les efforts de diversité et d’inclusion dans la culture de votre entreprise

La génération Z n’est pas étrangère aux différents jalons politiques et sociaux que l’on a connus au cours des dernières années.

Des dizaines de pays légalisant le mariage gai à Barack Obama étant le premier président américain afro-américain au mouvement #MeToo, ces jalons ont façonné leur perspective.

Considérée comme la génération la plus «tolérante», la GEN Z valorise le sens de la diversité et de l’inclusion en milieu de travail.

En fait, 77% des membres de la génération Z affirment que le niveau de diversité d’une entreprise influencerait leur décision d’y travailler.

Une façon de les convaincre est de mettre en lumière les efforts de diversité et d’inclusion de votre entreprise.

Si vous ne savez pas par où commencer ou si vous êtes en retard, voyez-le comme une opportunité de croissance.

Qu’il s’agisse d’offrir un salaire égal et des opportunités de promotion, d’embaucher une main-d’œuvre diversifiée ou simplement d’être un gestionnaire empathique, il est important de souligner vos efforts, mais aussi de montrer l’exemple.

Pour qu’un réel changement se produise, tous les membres de votre équipe, du haut vers le bas, doivent adhérer aux valeurs d’inclusivité et de diversité.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’un processus continu, qui ne se crée pas au cours d’une session de formation d’une heure, mais plutôt en réfléchissant au comportement actuel de la culture de votre entreprise et en identifiant les moments clés auxquels il peut avoir lieu.

Un bon point de départ consiste à mettre en œuvre une politique de porte ouverte où les employés peuvent avoir la possibilité de s’exprimer et de faire entendre leur voix haut et fort.

S’il y a bien une chose qui caractérise la GEN Z, c’est l’authenticité.

Conclusion

Avec la montée en puissance de la génération Z, il est important de comprendre leurs besoins et leur impact sur leur façon de travailler.

Qu’il s’agisse d’offrir une rétroaction continue à la promotion d’un environnement d’apprentissage en continu en passant par l’adaptation à une mentalité axée sur le mobile, ce ne sont que plusieurs façons de susciter l’engagement et d’offrir une expérience de travail positive au quotidien à cette génération innovante.

Pour attirer et retenir les meilleurs et les plus brillants de cette génération, il est essentiel de s’adapter.

En fin de compte, l’avenir appartient à ceux qui l’apprennent.

Featured Articles